Le village des femmes peintres

La particularité de ce petit village katangais, situé à 41 km de Lubumbashi en direction de Kasumbalesa, et qui ressemble à tant d’autres au premier abord, réside dans les peintures aux motifs variés qui ornent les murs extérieurs des cases. La tradition de cette ethnie locale matrilinéaire (Lamba) veut en effet que les femmes expriment leur talent via ces décorations murales. D’où le surnom de “village des femmes peintres“. Et l’on vient de loin pour apprécier ces dessins traditionnels qui s’effectuent une fois l’an au mois d’août lors d’un rituel au cours duquel les peintures sont renouvelées ou modifiées. Il est possible, et recommandé, d’assister à ce rituel afin de s’imprégner de l’ambiance d’effervescence particulière qui règne au village à ce moment et pour observer le travail effectué par les femmes pendant ces trois jours.

Le rituel

Le tout est parfaitement rôdé et s’est maintenant adapté à la présence des visiteurs, qui se voient même offrir l’opportunité d’une initiation à ces techniques particulières de peinture. Le premier jour étant consacré à la recherche et confection des enduits naturels qui seront utilisés ensuite pour l’étape de peinture proprement dite. Le dernier jour est lui dédié à la fête qui clôture cet événement, jusqu’à l’année prochaine. Ce rituel a conservé toute son authenticité et permet au village un petit apport de fonds qui évite ainsi l’exode rural que tant de villages du Congo connaissent. Une partie de l’argent récolté par les agences de voyage locales qui organisent cette escapade (Palma Okapi Tours) va en effet assez logiquement aux femmes, dont le travail est dès lors valorisé.

Laisser un Avis

Tarifs
Localisation
Personnel
Services
Nourriture/Boissons
Publication...
Votre évaluation a été correctement envoyé
Veuillez remplir tous les champs