L’eau vert : mine à ciel ouvert

IMG_1604-300x200Visite et site assez impressionnants. Tant sur le plan paysager que social. On voit en effet les creuseurs artisanaux à l’ouvrage (40 000 à 60 000 creuseurs sont employés à Kolwezi, y compris femmes et enfants), en train de casser de la pierre, image d’un autre temps et symbole d’une économie qui semble informelle mais qui est pourtant « officielle »…

Ils se sont d’ailleurs rassemblés en un collectif, le “Regroupement des Négociants et des Creuseurs de Kolwezi”, afin de faciliter la vente aux sociétés acheteuses et d’éviter les abus et injustices dans le chef de celles-ci.

Une impression d’ailleurs…

IMG_1607-300x200Quant au paysage, presque lunaire avec ces tas de caillasses, parsemé de camps de fortune pour les travailleurs, il est assez incroyable également. Le point d’orgue de la visite étant la vue sur le lac, « L’Eau Vert » comme on l’appelle ici, qui est tout simplement époustouflante. Il s’agit d’un énorme cratère à l’eau turquoise, de par la présence des nombreux blocs de malachite (minerai dérivé de l’oxydation des sulfures de cuivre) qui s’y trouvent. C’est magique !

 

IMG_1580-300x200Pour visiter les installations il faut demander une autorisation auprès de la société exploitante. Et afin de boucler la boucle, un petit passage par les comptoirs d’achat de minerais prélevés artisanalement (cuivre, cobalt) situés sur l’Av. Salongo dans le quartier industriel vaut également la peine et où il règne une certaine animation…

Au marché et à « L’Eau Vert », mieux vaut être accompagné de locaux, qui vous guideront.

Laisser un Avis

Tarifs
Localisation
Personnel
Services
Nourriture/Boissons
Publication...
Votre évaluation a été correctement envoyé
Veuillez remplir tous les champs