Qualifications et expériences requises

Éducation, expérience et compétences techniques :

  • Maîtrise en sciences de la gestion des ressources naturelles ou en foresterie,
  • bonne compréhension des défis de la gestion des forêts tropicales, évaluations socioéconomiques et questions de gouvernance forestière.
  • Un doctorat sur les thèmes précédents sera avantageux ;
  • Une expérience antérieure en RDC obligatoire, dans d’autres pays africains serait un atout ;
  • Au moins 5 ans d’expérience dans la gestion et la mise en œuvre de projets axés sur les aspects biophysiques et de conservation de la foresterie, de l’agroforesterie, de l’analyse de la chaîne de valeur, de la gestion intégrée du paysage ou du développement rural ;
  • Expérience en recherche sur les politiques et monitoring carbone et non carbone (MRV) ;
  • Expérience de travail avec un réseau large et diversifié de groupes et d’individus ;
  • Maîtrise du français, excellente connaissance de l’anglais parlé et écrit, et connaissance du swahili serait considérée comme un atout.
Capacités personnelles et compétences
  • Aptitude à l’animation et à l’organisation dans les pays en développement ;
  • Compétent dans l’organisation personnelle et l’établissement des priorités, avec la capacité de travailler efficacement sous la pression du temps et gérer les priorités multiples ;
  • De bonnes aptitudes en relations interpersonnelles et en communication, avec la capacité d’interagir efficacement avec les gens dans un environnement pluridisciplinaire et multiculturel ;
  • Avoir de l’initiative et être capable de travailler de façon autonome ainsi qu’en équipe ;
  • Expérience de travail avec un réseau large et diversifié de groupes et d’individus ;
  • Solides compétences en leadership et en gestion.
  • Durée et conditions

La date limite d’application pour ce poste est le 15 mai 2017.